Politique éditoriale et normes d’édition

Politique éditoriale

Regards politiques accepte les textes inédits traitant de sujets liés aux champs d’études de la science politique et de disciplines connexes, peu importe l’affiliation universitaire des autrices et des auteurs. La revue n’accepte que les articles scientifiques et les notes de recherche. Les manuscrits doivent être inédits, c’est-à-dire ne pas avoir été publiés dans une autre revue, ni être en processus d’évaluation en prévision d’une publication.

À moins d’indication contraire, tous les textes devront être soumis par courriel à l’adresse officielle de la revue: regardspolitiques@pol.ulaval.ca.

 

Normes d’édition

Bien vouloir prendre connaissance des normes d’édition suivantes avant de nous faire parvenir votre texte.
Les propositions ne respectant pas ces normes pourront être écartées du processus d’évaluation sans préavis.

Critères d’évaluation des textes soumis

Les propositions de textes seront évaluées selon les critères suivants :

  • Originalité et pertinence pour la discipline;
  • Contribution à l’état du savoir en science politique;
  • Justesse théorique;
  • Qualité de l’argumentation;
  • Lien avec les champs d’étude en science politique ;
  • Structure et qualité du texte en général.

Longueur des textes

Pour un article : de 5000 à 8000 mots.

Mise en page

Les textes doivent être rédigés en Times New Roman 12.

Le texte doit être justifié à gauche et à droite.

Toutes les marges doivent être de 2,5 cm.

Les tableaux et graphiques doivent être intégrés dans le corps du texte, numérotés et titrés. Leur nombre doit être réduit au maximum compte tenu des coûts de production et du temps de mise en page qu’ils nécessitent. Les auteur.e.s doivent être les concepteur.trice.s des tableaux et des figures, ou détenir les droits légaux afin de permettre la publication dans la Revue. La Revue ne procède pas à l’achat de droits de reproduction. Les sources d’informations doivent être adéquatement identifiées.

La Revue utilise la méthode (Auteur-Date: page) pour les références. Les notes de bas de page ne sont donc pas nécessaires. Exceptionnellement, elles peuvent être utilisées pour des précisions théoriques absolument nécessaires qui ne peuvent être clairement exprimées dans le corps du texte.

Références


Les références doivent être incluses dans le texte selon le système « auteur – date »: (Nom de l’auteur, date de publication: page).

Une bibliographie complète doit être jointe au texte, à la fin de celui-ci.

Les auteurs doivent y apparaitre en ordre alphabétique, puis chronologique.

Le protocole à suivre pour la présentation des références bibliographiques est disponible ICI

Autres


Les textes soumis doivent être rédigés en français sans faute d’orthographe, de syntaxe ou de ponctuation.

Il n’est pas recommandé d’utiliser la nouvelle orthographe, mais celle-ci est permise.

Chaque texte doit être accompagné d’une page titre sur laquelle figure le nom complet de l’auteur ainsi qu’une courte biographie. Son numéro de téléphone et son adresse de courrier électronique doivent également y figurer.

Dans le cas d’une collaboration, l’ensemble des ces informations doit y figurer pour chacun des auteurs. Cette page titre doit également contenir le titre et un court résumé du texte soumis.

Le nom de ou des auteurs et ses/leurs coordonnées ne doivent figurer nulle part ailleurs que sur la page titre.

Seuls les fichiers en format .doc ou .docx sont acceptés.

Les auteurs soumettant un texte conservent leur droit d’auteur. Ils acceptent les conditions de l’édition en libre accès (open access) et autorisent Regards politiques à le publier librement et gratuitement en format numérique. Ils acceptent également que la Revue fasse paraître leur texte dans sa version imprimée et vendue aux profits de sa mission et du financement ses activités.

Les auteurs sont encouragés à diffuser une copie de l’article sur leur page Web personnelle, dans un dépôt central ou dans un dépôt institutionnel, en conformité avec l’idéal de science ouverte exprimé dans la Déclaration de Budapest de 2002.